Cave La Bouitte

PROGRAMME SOIRÉES ŒNOLOGIQUES Hiver 2015 – 2016

Dotée d’une cave de 1001 références, La Bouitte crée depuis 2004 des événements œnologiques innovants.

Pour la 4ème année, La Bouitte organise des soirées thématiques sur les terroirs les plus singuliers de la planète, et sur ses interprètes les plus inspirés. Des moments de partage, rassemblant aussi bien des dégustateurs chevronnés, que des amateurs en quête de découverte. La Bouitte et les viticulteurs partenaires font le choix d’offrir nombre de vins lors de ces événements, pour que le prix ne soit pas un élément dissuasif.

Vincent Bédel

Vincent Bédel

 

Une fois par mois (5 soirées en hiver et 3 en été), La Bouitte donne carte blanche à un viticulteur, présentant aux convives 7 à 9 vins qui ont marqué sa vie. René et Maxime Meilleur créent sur mesure des mariages mets-vins vibrants et personnels. La question est : « comment une composition culinaire est-elle transcendée par un vin, et réciproquement ? ». Fusion… dialogue… ou confrontation des éléments vont se succéder au fil des associations mets – vins.

Lors de ces événements, vont se succéder des vins mythiques, que tout amateur rêve d’avoir bu une fois dans sa vie. Mais nous aurons aussi à cœur d’y dévoiler quelques futurs « grands de demain » et des cuvées confidentielles, encore méconnues du grand public.

Enfin, pour renforcer leur caractère pédagogique, nous y invitons des auteurs, des scientifiques et des critiques vins (Michel BETTANE, Bernard BURTSCHY, la Revue du Vin de France…), favorisant un véritable échange avec les hôtes.

Ces soirées débutent à 19 h 30. Elles sont proposées au tarif de 270 € par personne, comprenant un menu Carte Blanche à 5 plats, l’ensemble des vins, eaux et café / thé.

 Equipe de sommelerie

Programme de l’hiver 2015 – 2016 :

 

  • Le 15 décembre 2015 : Château CHEVAL BLANC (Saint Emilion) et Château d’YQUEM (Sauternes)

Pierre LURTON nous fait l’honneur de lancer la saison. Les agapes commenceront (cuvée « Y » en blanc sec) et se termineront avec Château d’Yquem (sur le millésime 2005), sans doute le vin liquoreux le plus réputé au monde.

Nous découvrirons l’évolution récente du Château Quinault l’Enclos (sur 2010), un Saint Emilion en finesse. La soirée vaudra le voyage pour une verticale mémorable du Saint Emilion Château Cheval Blanc. Son terroir unique et la grâce de ses Cabernets Francs en font l’un des Bordeaux les plus esthètes et les plus aristocrates. 5 millésimes sont prévus : 2009, 2006, 2003, 1986 et 1967.

 

  • Le 13 janvier 2016 : Champagnes GONET MEDEVILLE et Château GILETTE (Sauternes)

Les soirées de La Bouitte permettent aux amateurs de découvrir de façon rapprochée les 3 plus grands Sauternes : Châteaux Climens (accueilli le 28 juillet 2015), d’Yquem (le 15 décembre 2015), et cette fois Gilette. Ce dernier bénéficie des plus longs élevages en France (une vingtaine d’années) avant d’être commercialisé. Il éblouit par sa délicatesse et son raffinement aromatique. Julie Médeville fera découvrir sa propriété familiale sur de très vieux millésimes : 1990, 1979 puis 1937 (une réussite prodigieuse).

Ayant épousé le Champenois Xavier GONET, tous deux conçoivent des Champagnes parmi les plus vivants et passionnants de la nouvelle génération.  La Bouitte propose une horizontale 2002 avec le blanc de blancs ciselé « Champ d’Alouette » de Mesnil sur Oger, puis le profond blanc de noirs « Grande Ruelle » sur Ambonnay. Immanquable sera aussi le « Côteaux Champenois » 2009, l’un des vins tranquilles (sans bulles) les plus complexes de la Champagne. Un événement, qui s’annonce riche en enseignements et en grands souvenirs.

 

  • Le 9 février 2016 : Domaine PEYRE ROSE (Coteaux du Languedoc)

Imaginez des kilomètres de chemin dans une garigue perdue, sur les hauteurs de Saint-Pargoire. Arriver à Peyre-Rose, c’est gagner un terroir aride sans concession, d’une force et d’une énergie peu communes. A sa tête, Marlène SORIA, une sensibilité à fleur de peau, un tempérament et une vision unique dans sa région (en biodynamie). La cuvée Oro (sur 1997 et 1999), assemblage de Rolle, Roussanne et de Viognier, est l’un des vins blancs de gastronomie les plus complexes du Sud de la France. 3 cuvées en rouge (de 1998 à 2005) forment un ensemble de haute volée, dont l’intense Syrah Léone, et l’esthète Clos des Cistes (terroir le plus haut sur des cailloux très durs).

 

  • Le 16 mars 2016 : Domaines de l’ARLOT (Nuits-Saint-Georges) et de QUINTA DO NOVAL (Porto)

Des grands terroirs (parfois caillouteux et en forte pente), des vinifications en grappes entières et en biodynamie, la conception et la fabrication de fûts sur mesure confèrent aux vins une noblesse de parfum incomparable. En blanc (sur 1999) et en rouge (2005 et 2008), le Clos de l’Arlot, réputé pour sa capacité de garde, nous fera découvrir l’une des expressions les plus abouties de la Bourgogne. Avec pour point d’orgue la rare Romanée Saint Vivant 1993.

La soirée se poursuivra avec le mythique Quinto Do Noval, un Porto historique dans un site magique s’étageant entre 100 et 500 m d’altitude, en plein cœur de la vallée du Douro. Ces sols de schistes mêlés à l’argile donnent naissance à des Portos d’assemblage et des cuvées parcellaires, constituant la quintessence des vins rouges mutés. Le Vintage 2003 sera à l’honneur, suivi de « Nacional » 1997, et les « Colheita » 2000, 1964 puis 1937 !

 

  • Le 13 avril 2016 : Domaine TEMPIER (Bandol)

Cet ancien domaine familial, le plus prestigieux de son appellation, va nous montrer – dans le prolongement de la soirée Peyre Rose – à quel point les grands terroirs Méditerranéens créent des vins racés et vibrants. Tempier donne maissance à des rosés de garde, intenses et gastronomiques, à l’image du 2006 qui débutera la soirée. Les rares blancs (Clairette, Bourboulenc et Ugni) sont dotés d’une vraie fraicheur (2013 et 2005 au programme). Et les rouges constituent (avec Trévallon) l’expression la plus noble de toute la Provence. 3 cuvées parcellaires pour 3 visions de Bandol : Migoua (sur 2008) est la plus charmeuse et avenante ; La Tourtine (2004), la plus dense et puissante ; et Cabassaou (1988), cuvée confidentielle de mourvèdre, est un vin culte, que s’arrachent les amateurs du monde entier. La Cuvée Spéciale 1975 viendra clore les soirées œnologiques de cet hiver.

 

Yves Bontoux

Share Button